Hommage aux choux.

image2 (1)

 

À Princeton, New Jersey, les choux de Bruxelles sont très à la mode, les fritures aussi.  Vous mixez les deux et vous obtenez : des choux de Bruxelles frits ! Eh bien, c’est une bonne idée mais … c’est pas bon, beurk.

Perrine&Mathieu


 

On compatit, Perrine, Mathieu, promis !

Et pour accompagner ce délicat légume odoriférant, un bel hommage d’Eric Toulis (que je découvre tout à fait par hasard lors de recherches sur ce fameux truc vert, ceci vient de faire ma soirée), un chanteur, parolier et guitariste français. Vous apprécierez la recherche de rimes.

Je te hais, chou de Bruxelles
Que tu sois de Bruxelles ou d’ailleurs
Revenu dans le fond d’une poêle
Ou pire, bouilli à la vapeur

Voulant crier à la terre entière
Ô combien je te déteste
J’ai composé cette marche militaire
Qui te qualifie d’indigeste

Rien n’est plus laid,
Plus gerbant, plus puant plus
mauvais
Qu’une fumante gamelle
Remplie de toi, chou de Bruxelles

Je t’ai vu dans les congélateurs
Par vingt degrés en dessous de zéro
Faire ton nid derrière les hamburgers
Les steaks à chier, les paquets d’esquimaux

Quand je te vois insolent sur les étals
Des cours des halles et des marchés
Je t’écrabouille de façon radicale, poum !
En insultant le maraîcher, salaud, fumier !

REFRAIN

Cette haine chouxo-bruxellière
Me vient tout droit de l’école primaire.
De ce jour où, contraint, je fus forcé
De te finir jusqu’au dernier.

Car non content d’être moche
Comme ton affreux cousin le salsifis (Et ça suffit !),
On t’utilise depuis toujours dans les cantoches
Pour traumatiser les petits.

Depuis l’école, même si j’ai grandi,
Je garde au chou une plaie ouverte.
J’ai décidé de fonder mon propre parti,
Pour en finir avec ces boules vertes.

En bas d’chez moi, je défile tout seul,
Le poing levé, je fais des manifestations
Où à tue-tête, dans un porte-voix, je gueule
Des slogans pour en dégoûter la nation.

Où à tue-tête, dans un porte-voix, je gueule
Pour en finir avec ce légume à la con.

Tous en guerre, camarades,
Piétinons sous nos semelles
Cet avorton de salade,
À bas le chou de Bruxelles !

La choucroute j’adore,
Le chou-fleur passe encore,
Mais le chou de Bruxelles,
Je ne suis pas d’accord.

Des carottes et des navets,
Mangez-en à la pelle.
Mais ne touchez jamais,
à un chou de Bruxelles !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s